:::B:I:O:::I:N:T:I:M:E:::
Avant de faire les premières parties de Da Silva, Benabar ou Jérémie Kisling, Robe (R.Sandoz) a tourné ses chansons pendant sept ans en Romandie et en France.
En mai 2005, il sort un disque. “Les perdants magnifiques”, fort bien accueilli par le public et la critique. Douze chansons essentielles dans un écrin à l’aune de leur puissance évocatrice.
Grâce à une série de concerts dans des salles intimistes ou de 400 places, Robe s’impose comme une révélation intense de la scène romande.
Il se définit comme un anti-héros de la chanson intimiste. Ses textes denses et poétiques assument une fausse simplicité. Au coeur de ces équilibres précaires, il recherche la présence d’une grâce.
Sur scène, il s’offre en pâture sans retenue, avec cette puissance apaisée qu’ont les vérités.
Chaque chanson est une facette, un habit qu’il revêt. Car on ne s’offre qu’à la dérobée.


J’ai toujours rêvé d’être la Suzanne Vega de la chanson française
Je ne le suis pas
d’être le Jacques Brel de ma génération
Je ne le suis pas
d’être le Alain Souchon de la Romandie
Mais je ne le suis pas
Je m’appelle Robe, mes textes sont ce que je suis, mes musiques sont ce que j’aime.


Après une maturité scientifique, il étudie le français, l’histoire et la philosophie à l’université de Neuchâtel. Lors de la dernière année d’étude, il se spécifie dans l’étude théâtrale. Mémoire avec mention sur la notion de sacré dans le théâtre de Jean Genet et Olivier Py.
Musicalement, il a étudié le solfège et la guitare pendant 4 ans au conservatoire de La Chaux-de-Fonds et continue sa formation auprès de professeurs privés. Il a de bonnes notions de chant et de piano. Il est guitariste depuis plus de 14 ans.
Depuis son adolescence, il joue dans diverses formations. Notamment “les Pelouse Brothers” groupe festif qui tourne chaque année en Suisse, en France et Belgique depuis 1998. Ils ont créé plusieurs spectacles et cabarets et donné plus de 350 concerts.
Sa principale activité musicale réside dans l’écriture et la composition de chansons françaises. Jeune chanteur romand intègre, Robe cherche la grâce perdue dans des chansons dépouillées pour atteindre l’essentiel, ce point commun à chacun, ces ailes d’ange que nous ne savons plus déployer. Une poésie nécessaire. Une musique fragile, mais entraînante. Une rencontre avec le public. Tout cela Robert Sandoz le porte en lui depuis toujours, que cela soit à 5 ans dans sa ferme en France, à 10 lors des entraînements de foot, à 15 avec sa première guitare.
De juillet à décembre 2006, il est lauréat d’une bourse de résidence à Berlin, accordée par le canton de Neuchâtel. Il utilise ce temps pour composer et écrire de nouveaux titres réunis dans l’album “Robe”.

Quelques concerts récents parmi plus de cinquante : 1ère partie de Bénabar : Théâtre Benno Besson à Yverdon et Salle CO2 à Bulle, Festival Voix de fête : Kiosque des Bastion à Genève, Label Suisse : Radio Suisse Romande à Lausanne, Co-plateau avec Polar et Lole : Bikini Test à La Chaux-de-Fonds, Internationales Forum : à Berlin, 1ère partie de Jérémie Kissling : Case-à-Choc à Neuchâtel, Co-plateau avec K : L’inter à Porrentruy, Enregistrement live pour Option Musique : La Grange au Locle, Café du Soleil : à Saignelégier, Tournée bretonne : Brest, Trebeurden, Nantes.


La bio en .pdf